Accès membre

fr
TELECOM PARIS TECH ALUMNI
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue TELECOM 191 - Editorial par Corinne Lepage

Revue TELECOM

-

15 décembre 2018



EDITORIAL






Par Corinne Lepage dans la revue TELECOM n°191


Rapprocher les techniques numériques qui relèvent d’une Société hautement technologique de l’agriculture qui est une des plus anciennes activités humaines paraît paradoxal.

En réalité, le sujet est essentiel.

En effet, la transformation de l’agriculture en une agriculture très intensive, ayant largement recours aux produits phytosanitaires (engrais et pesticides de toutes natures) a des conséquences qui apparaissent de plus en plus négatives tant pour la santé humaine et animale que pour les sols, voire même pour les revenus des agriculteurs.

Les liens entre pesticides qui sont souvent perturbateurs endocriniens et différentes pathologies (cancers, maladies neurodégénératives, éventuellement malformations des enfants) semblent de plus en plus corroborés. Les conséquences sur la biodiversité et en particulier, la faune, de ces produits se révèlent catastrophiques à l’instar de la disparition des colonies d’abeilles. L’usage massif de ces produits a des conséquences considérables sur les sols qui perdent une grande partie de leur qualité et détruisent les écosystèmes reposant notamment sur le travail de la terre par les bactéries et vers de terre. Enfin, tout ceci a des incidences notables sur les revenus des agriculteurs les plus modestes engagés dans une spirale dont ils ne peuvent sortir.

La conversion en agriculture biologique rencontre un grand succès tant de la part des consommateurs que des agriculteurs qui y trouvent ainsi des sources de revenus beaucoup plus attrayantes.

Mais, la solution n’est pas encore universelle (même si les rapports de la FAO vont dans cette direction) et, dans tous les cas de figure, les solutions technologiques peuvent constituer a minima des solutions de transition.

Les notions d’intensification écologique et d’agriculture écologiquement intensive, promues notamment par le CIRAD (Centre de Coopération Internationale Recherche Agronomique pour le Développement) proposent d’utiliser de manière intensive les processus biologiques et écologiques des écosystèmes, leur fonctionnalité naturelle plutôt que les intrants.

Dans cette logique, les outils technologiques permettent d’aboutir à ce qu’il convient d’appeler une agriculture de précision qui permet à partir des connaissances en agronomie de codifier les conduites de cultures, de maîtriser l’utilisation des intrants et de procéder à une analyse des informations grâce à l’usage des technologies GPS et 3D qui permettent de connaître avec une très grande précision l’état des sols et les besoins des plantes.

La robotique fait également son entrée dans le domaine agricole bien au-delà des robots de traite avec les robots dans le maraîchage et l’aviculture principalement avec un désherbage mécanique qui permet d’éviter les intrants.

Bref, si dans ce domaine comme dans d'autres, les technologies ne permettront pas de résoudre tous les problèmes, il est clair que dans le domaine agricole, comme dans les autres, les technologies feront partie de la solution.


Corinne Lepage
Avocate à la cour. Ancienne ministre de l'environnement et ancienne eurodéputée ; co-présidente du mouvement des entrepreneurs pour la nouvelle économie

98 vuesVisites

Commentaires1

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Revue TELECOM

Revue TELECOM 187 - Editorial par Michel Cochet (1973)

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

15 décembre

Revue TELECOM

Revue TELECOM 174 - Mobilité & Cyber-sécurité

User profile picture

Melina LAURICELLA

07 juillet

Revue TELECOM

Revue TELECOM 182 - Défense et innovation & le véhicule autonome

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

15 octobre